Demande de Soutien à Sa Sainteté le Pape Benoît XVI dans la Libération de Monsieur Marcel VERVLOESEM

Patrice VERDI        CANNES La BOCCA Le 06/09/09

C/O Monsieur VERDI Marcel

34 Rue René DUNAN

06150 CANNES LA BOCCA

 

A sa SAINTETE le PapeBenoît XVI

 

Objet : Soutien dans la Demande de Libération de MonsieurMarcel VERVLOESEM

Très Saint Père,

J’ai l’honneur d’écrire à votre Sainteté afin que DIEU guide parvotre intercession la libération urgente d’un détenu politique BELGE qui adénoncé les réseaux de pédocriminalité à l’échelle internationale et seretrouve pour ces mêmes raisons incarcérés et soumis à des traitementsinhumains dans une maison arrêt où il est privé de soins malgré plusieurscancers qui ne lui laissent que quelques semaines de survie avant le décès dece défenseur des droits de l’Enfance qui deviendra alors le martyre qui adécouvert le réseau ZANDVOORT et en sera mort dans l’abandon et sans le soutiende notre Mère l’église malgré la dénonciation de ces pratiques criminellesodieuses envers des enfants alors que DIEU par le biais de votre Sainteté,devrait protéger de toutes ses forces les centaines de milliers de victimes desces réseaux mafieux afin que l’histoire ne se répète pas dans ce nouveaugénocide qui remet en cause profondément les valeurs morales oureligieuses des plus hautes autorités politiques internationales.

Je tiens à préciser à votre Sainteté que l’un des membres de maFamille, GUISEPPE TIBAUDO, était un moine qui connaissait non seulement lapuissance de DIEU mais détenait la capacité de soulager la souffrance d’autruipar une foi inébranlable et une humanité profonde reconnue de tous, il avaitpour habitude de venir chaque été chez mes parents, il a mis en lumière despuissances qui relient l’homme à notre Mère l’Eglise et me disaitsouvent : La puissance de la prière ne naît pas dans la durée mais dans lasincérité de son cœur et dans l’abandon de soi aux autres.

Votre sainteté, il y a deux ans environ, j’ai écrit un livreintitulé : « Le christ maudit ou la perversion symbolique deshommes » dans cet ouvrage j’exprime le fait indubitable que la crucifixiona été utilisée comme un moyen de pression mais aussi et surtout à tort comme lesymbole fort du catholicisme, ce qui a entraîné de ce fait, une somme d’actionstotalement inhumaines et contraire aux valeurs de respect des droits de l’hommeque nous défendons actuellement, car de ce symbolisme sont nés à mon sens entreautres choses, l’inquisition, les croisades, la question, le code noir del’église romaine, l’antisémitisme Européen, la Shoah…

Il aurait été préférable à mon sens d’axer le symbolismecatholique sur le miracle de la naissance d’un enfant devenu Roi des Rois mêmesi notre Mère l’Eglise devait démontrer sa force et sa puissance aux yeux duMonde.

Je sais que Sa Sainteté le Pape Jean Paul II l’avait compris ens’agenouillant à AUSCHWITZ où votre Sainteté d’origine allemande s’y est rendueégalement afin de nous réconcilier face aux horreurs commises par l’histoire etaux erreurs commises involontairement par notre Mère l’Eglise.

De ces faits probants qui constituent un support historique bientriste pour l’humanité, je tenais à exposer à sa Sainteté, le cas particulierde la détention de Monsieur Marcel VERVLOESEM car si l’église apporteofficiellement son soutien à cet homme d’honneur, elle démontrera de façonofficielle et internationalement reconnue, sa prise de position face aux droitsde l’homme et de l’enfance qui sont bafoués en intégralité par le scandaleZANDVOORT.

Notre Mère l’église devrait à mon sens afficher fermement sonéthique face à la cruauté des hommes en général dans cette affaire et dénoncerl’incarcération injuste et totalement arbitraire de Monsieur Marcel VERVLOESEMen particulier.

Je joins à sa Sainteté, ma requête accompagnée d’une copie de monlivre, j’espère que sa sainteté comprendra mes raisons quant à la libérationd’un seul homme qui renforcera la puissance politique internationale de NotreMère l’Eglise car nous devons protéger l’Enfant Sacré qui a représenté etreprésente l’avenir de notre communauté.

Que votre Sainteté sache que je me préoccupe de l’état de santé deson poignet qui ouvrira, je l’espère, les portes de la prison BELGE qui détientMonsieur Marcel VERVLOESEM contre tous les principes de droit etd’humanité. 

Que DIEU guide votre Sainteté dans ses actes officiels capitauxqui soulageront notre Mère l’Eglise de la souffrance de cet homme par lacalomnie engendrée stratégiquement contre tous les catholiques par ceux quil’ont enjôlé.  

VERDI Patrice

 
 
 
Ce contenu a été publié dans General. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Demande de Soutien à Sa Sainteté le Pape Benoît XVI dans la Libération de Monsieur Marcel VERVLOESEM

  1. verdi dit :

    NB : QUAND LA FRANCE VOUS REND MALADE , ELLE PAIE !!!

    Les commissions régionales de conciliation et d’indemnisation (CRCI)

    http://www.oniam.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*